• J'ai lu,  PAL/Librairie

    L’ile des chamanes de Kim Jay

    Thriller Coréen. Traduit du Coréen par Choe Ae-young et Jean Bellemin-Noël. « Les quatre murs de la salle d’interrogatoire sont peints en blanc. Il n’y a rien d’autre dans la pièce qu’une table d’une surface d’environ un mètre carré avec deux…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    Porc braisé d’An Yu

    Traduit de l’anglais (Chine) par Carine Chichereau, aux Éditions Delcourt. « Le foulard orange de Jia Jia glissa sur son épaule et tomba dans la baignoire. En sombrant, il prit une nuance plus foncée, et vint se poser sur la tête…

  • J'ai lu

    Parle-moi de ton crime de Ban Si-Yeon

    🆁🅾🅼🅰🅽 🅽🅾🅸🆁 Traduit du coréen par Patrick Maurus avec Marion Gilbert « Ces derniers temps, le monde ressemblait à un paradis pour les fous. » Voici le roman le plus noir de mon année 2020 et de mes lectures Coréennes. Je l’ai…

  • J'ai lu

    Tsubaki de Aki Shimazaki

    Une lecture de Décembre. « Il pleut depuis la mort de ma mère. Je suis assise près de la fenêtre qui donne sur la rue. J’attends l’avocat de ma mère dans son bureau où travaille une seule secrétaire. Je suis ici…

  • J'ai lu

    Serial belle-fille de Cécile Pellault

    ░C░o░m░é░d░i░e░ ░n░o░i░r░e░ 𝘚𝘦𝘳𝘪𝘢𝘭 𝘣𝘦𝘭𝘭𝘦-𝘧𝘪𝘭𝘭𝘦 𝘥𝘦 𝘊é𝘤𝘪𝘭𝘦 𝘗𝘦𝘭𝘭𝘢𝘶𝘭𝘵 Voici le tout premier roman de Cécile, paru en 2005 puis retravaillé et édité en 2019 au Éditions du Loir. Des belles-filles au bord de la crise de nerfs, de l’humour à foison…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    Seoul Copycat de Lee jong-kwan

    « Clic. La lumière s’alluma. Ses yeux s’ouvrirent tout seuls. Ils ne voyaient rien. Avait-on éteint la lumière ou l’avait-on allumée ? L’homme l’ignorait. Devant lui, il n’y avait que du noir. Une obscurité absolue où ne filtrait aucune lumière. Un…

  • J'ai lu

    Vernom Subutex 2 de Virginie Despentes

    « La vie, la mort, la folie. » Nuages de brumes dans ton café. J’ai dévoré 𝕍𝕖𝕣𝕟𝕠𝕟 𝕊𝕦𝕓𝕦𝕥𝕖𝕩 𝟚 de 𝕍𝕚𝕣𝕘𝕚𝕟𝕚𝕖 𝔻𝕖𝕤𝕡𝕖𝕟𝕥𝕖𝕤, chez Le livre de poche. 👏 Une plume addictive et acérée très contemporaine. J’avais eu du mal avec le tome…

  • J'ai lu

    Le jour du chien noir de Song Si-Woo

    « Poussé par une timidité maladive, Jeon Hak-soo tua Ra Sang-pyo. Tout simplement parce que son épaule avait rencontré celle de son voisin dans l’escalier étroit de l’immeuble. La chaleur, excessive pour un mois de mai, durait depuis quelques jours déjà…. »…