RL2021,  Service presse

Vertèbres de Morgane Caussarieu

« Ils dérivent dans la tiédeur épaisse. Identiques. Ils entendent le sang qui s’écoule, et cette palpitation sourde, ce rythme si puissant. Ce tambour. Ils s’attirent. Parfois ils se frôlent à peine, parfois ils se touchent. Chair contre chair. Des protubérances qui ne sont pas encore des doigts et qui pourtant cherchent à saisir. Toi et moi. Moi et toi. » Incipit.

░V░e░r░t░è░b░r░e░s░ ░M░o░r░g░a░n░e░ ░C░a░u░s░s░a░r░i░e░u░

Belle surprise ce roman ! 🖤

« Les jeunes filles bien comme il faut ne doivent pas se bagarrer. »

Après une scène d’introduction cannibale des plus étranges dont on comprendra la signification douloureuse plus tard, bienvenue à Vieux-Boucau, petite station balnéaire des Landes, dans les années 90. Sasha, Brahim et Jojo forment une bande de copains. Un jour de pêche à l’épuisette, Jojo disparaît dans la camionnette d’une femme barbue. Il est retrouvé sept jours plus tard. C’est le début d’une série de péripéties monstrueuses pour Jojo, ses amis et sa maman Marylou.
Deux narrations en alternance, celle de Sasha, jeune fille attachante de neuf ans et demie dont le meilleur ami est un pitbul, « chien de garçon » appelé Megazord; une autre plus noire et torturée, celle de Marylou, veuve, et maman à la personnalité inquiétante. Pas facile pour cette femme de prendre soin de son enfant, son tout petit…C’est le moins que l’on puisse dire.

« Tu n’abandonneras pas ton enfant, juste parce qu’il est différent des autres. »

Mine de rien, des thématiques profondes angoissantes comme la transidentité, la transformation physique, le corps et ses besoins, l’adolescence, la monstruosité, la différence et le besoin de se regrouper entre enfants différents, la solitude qu’elle engendre, la folie, la solitude d’une mère, le deuil, le handicap, l’abandon, la maltraitance, l’agression, la sexualité, la maladie, la culpabilité…

Ça m’a fait du bien de retourner dans les années 90 avec ces gamins et plus particulièrement avec Sasha, tout en découvrant des monstres de tout poil, le tout assaisonné d’humour, de cruauté, d’horreur, de noirceur, et d’un naturel au charme fou ! Lu et savouré.

En librairie aujourd’hui ! 🖤

Bravo Morgane Caussarieu!! 👏

Merci Nathalie des Éditions Au diable vauvert.

« Le seul endroit où je me sens vraiment quelqu’un de super, c’est dans les yeux de mon chien. »
.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.