J'ai lu,  Service presse

Marx et sa baguette de Itaru WATANABÉ

« Les révolutions se produisent dans les régions périphériques. » Ce sont les mots de Lénine, l’homme qui a voulu concrétiser les idées de Marx dans notre société.
Aujourd’hui, une révolution, inspirée de la philosophie de Marx, germe dans une région reculée du Japon. C’est à Katsuyama, dans les montagnes de la préfecture d’Okayama. Une contrée isolée, dont peu de gens connaissent même le nom. Ici, une révolution se prépare en silence. Je l’ai baptisée « l’économie qui pourrit ». » INCIPIT.

🍞𝔸𝕧𝕚𝕤 𝕃𝕖𝕔𝕥𝕦𝕣𝕖🍞
Bonjour,
« Un jour, j’accomplirai quelque chose, peut-être de petit, mais d’authentique. Je veux gagner ma vie en étant convaincu d’un juste engagement. »💛
J’ai lu 𝕄𝕒𝕣𝕩 𝕖𝕥 𝕤𝕒 𝕓𝕒𝕘𝕦𝕖𝕥𝕥𝕖 𝕕𝕖 𝕀𝕥𝕒𝕣𝕦 𝕎𝔸𝕋𝔸ℕ𝔸𝔹É, un essai autobiographique passionnant traduit du Japonais par Tomomi AKIMOTO.
Watanabe est « boulanger atypique » comme il se définit lui-même. Dans ce récit passionnant, il raconte son parcours de vie depuis ses études dans la région de Tokyo jusqu’à son installation à Katsuyama, dans les montagnes Japonaises. Sa spécialité ? Le pain de mie au levain naturel de saké.
« Itaru, tu dois faire du pain. »
Une démarche courageuse, libératrice, appuyée par sa compréhension des idées de Karl Marx et de Michael Ende sur le capitalisme.
🍞𝕃𝕒 𝕧𝕠𝕚𝕩 𝕕𝕖𝕤 𝕗𝕖𝕣𝕞𝕖𝕟𝕥𝕤🍞
Itaru affirme ses convictions et délivre son expérience du travail. Un essai très agréable à lire pour réfléchir et comprendre sans prise de tête, le tout égayé par les Illustrations de la préparation du pain au levain de saké, juste histoire de nous mettre en appétit. 😋
Pour tous ceux qui aspirent à un mode de vie plus naturel, pour délivrer le coeur et les idées, partager de la joie, insuffler espoir et dignité, redécouvrir le métier de boulanger. Pour les amoureux du Japon artisanal, ancestral, ses montagnes, ses temples bouddhistes, les amateurs de « whole food » …
« La voix des ferments nous a guidés encore une fois. Dorénavant, j’écoute attentivement cette voix quand un problème survient. Je me recueille, avec détachement, pour comprendre ce que me disent mes ferments à propos de leur environnement. La voix de ces organismes microscopiques ne porte pas loin et ils ne sont pas très bavards. Si on n’affine pas sa sensibilité, on ne peut ententre leur chuchotement. » 👏💛
Je vous encourage chaleureusement à découvrir cet essai bienveillant plein de bon sens et de respect du vivant. 👍👏

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.