PAL/Librairie

La montagne vivante de Nan Sheperd

 » L’été en haute montagne peut être aussi délicieux que le miel ; il peut aussi être un fléau mugissant. Pour ceux qui l’aiment, l’un et l’autre sont bons, puisque tous deux font partie de sa nature essentielle. Et c’est la connaissance de sa nature essentielle que je recherche ici. Mais une connaissance qui ne se sépare pas de la vie. Cela ne se fait pas facilement, ni en une heure…  » #incipit
Après les montagnes Japonaises de Katsuyama, direction les Cairngorms. 𝕃𝕒 𝕞𝕠𝕟𝕥𝕒𝕘𝕟𝕖 𝕧𝕚𝕧𝕒𝕟𝕥𝕖 𝕕𝕖 ℕ𝕒𝕟 𝕊𝕙𝕖𝕡𝕖𝕣𝕕, une des pionnières du ℕ𝕒𝕥𝕦𝕣𝕖 𝕨𝕣𝕚𝕥𝕚𝕟𝕘.
« J’aime la montagne parce que mon corps est au mieux dans l’air raréfié des hauteurs et communique son exaltation à l’esprit. » +++
J’ai lu 𝕃𝕒 𝕞𝕠𝕟𝕥𝕒𝕘𝕟𝕖 𝕧𝕚𝕧𝕒𝕟𝕥𝕖 𝕕𝕖 ℕ𝕒𝕟 𝕊𝕙𝕖𝕡𝕖𝕣𝕕, traduit de l’anglais par Marc Cholodenko. Après une introduction par Robert Macfarlane, rendez-vous avec une des pionnières du 𝕟𝕒𝕥𝕦𝕣𝕖 𝕨𝕣𝕚𝕥𝕚𝕟𝕘, habituée aux collines depuis l’enfance. Nos silences accordés, je découvre avec bonheur ses descriptions du vivant, sa capacité à dévoiler la beauté dans ces Cairngorms à la fois magnifiques et terrifiants, en Écosse. Observer, écouter avant tout. +++
Sa plume aguerrie se purifie au contact de l’air, tel un pinceau, séduit par sa précision, son souci du détail, une précision au service des sensations, de l’exaltation et de l’état contemplatif. Aérien, ce récit est vivifiant pour le corps et l’esprit.
La tête en forme de nuage, Nan garde les pieds sur terre et réfléchit. Sensible et lumineuse, sa plume nuancée est tantôt poétique, tantôt technique, surtout capable de nous révéler les « miracles de beauté » d’un paysage à première vue désolé. Magicienne Anna (Nan) ?
⛰️ »La présence d’une autre personne ne distrait pas du silence, mais l’améliore. »
Comment résister à l’ivresse des montagnes ?
⛰️ »L’ air fait partie de la montagne, qui ne s’arrête pas à ses rochers et son sol. Elle possède son air à elle, et c’est à la qualité de son air qu’est due l’infinie diversité de ses couleurs. Brunes pour la plupart en elles-mêmes, dès que nous les voyons vêtues d’air, les collines deviennent bleues…  »
J’ai beaucoup aimé le récit de cette femme solitaire, passionnée et instruite ! 🍁

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *