Service presse

Signatures de Tom Clearlake

« La sonnerie du téléphone fixe déchira le silence feutré de l’appartement. Claire Lensac sursauta. La tasse qu’elle tenait entre ses doigts parfaitement manucurés lui échappa… »

🆂🅸🅶🅽🅰🆃🆄🆁🅴🆂 de 𝗧𝗼𝗺 𝗖𝗹𝗲𝗮𝗿𝗹𝗮𝗸𝗲

412 pages


Chaleureux remerciements pour l’envoi de votre roman Tom. Je reviens d’entre les morts !!

« Et finalement, cet artiste torturé, rejeté, exclu du monde, se retrouve alors dans une position de libre arbitre surprenante. Il peut créer. Là où il se trouve, il expérimente une liberté totale. »

__Un thriller démentiel et passionnant !
Torturé à souhait.
Début du roman à Paris: Claire Lensac est retrouvée morte dans le sous-sol de l’ancien sanatorium d’Aincourt, torturée, égorgée, seins amputés.
Margot Belanger, psychocriminologue, est sur les lieux. C’est l’horreur. Le tueur est un tordu de la pire espèce dans le raffinement de ses mises en scène. On suit l’équipe de l’OCRVP de Paris. Objectif : Comprendre la personnalité et les motivations de celui que l’on appelle « l’Artiste ». Tous les éléments sont réunis pour apprécier l’enquête mais le tueur reste insaisissable…
L’histoire prend alors une direction inattendue, surprenante et diablement efficace ! Un personnage dépressif prend toute sa place dans cette histoire de dingue !!! J’ai adoré ce mélange de fiction et de réalité au plus près de « l’Artiste ».
De la création et de ses dangers, de l’intimité du créateur avec ses œuvres, avec la mort. De la liberté d’expression de l’artiste, de son génie, de sa folie, de sa culpabilité … De quoi cogiter tout en suivant les misères de Margot.
Thriller transgressif baigné d’esthétique macabre, d’enfance maltraitée, de marginalité, redoutable et rondement bien mené !

Une lecture expérimentale de la noirceur et de sa beauté, de l’art, où la folie règne en maître, assumée, abominable, un appel à la réflexion sur notre condition humaine, notre société, et une prise de conscience douloureuse de notre place dans celle-ci ! Pertinent et obsédant ! J’en ressors perturbée. Bravo !! 👏

« Le monde est un immense bourbier. »

« Nous éprouvons ce besoin d’être reconnus parce que l’humain est en train de perdre sa place dans l’univers. C’est comme une sorte de cri, un appel à l’aide. Je suis là! J’existe! »

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.