PAL/Librairie

L’eau rouge de Jurica Pavicic

« Mais les fantômes sont toujours là. La maison est le mausolée de leurs ombres momifiées. »

░L░’░e░a░u░ ░r░o░u░g░e░ ░d░e░ ░J░u░r░i░c░a░ ░P░a░v░i░c░i░c░

Traduit du croate par Olivier Lannuzel.

Bonjour les fantômes,

Un de mes choix à Quai du polar, une bonne surprise sans être un coup de coeur pour ce roman noir avec disparition d’une jeune fille de 17 ans. J’ ai été impressionnée par sa densité. A lire l’index levé en guise d’avertissement… Une leçon pour l’humanité hantée par ses fautes, par ses crimes !

Roman noir situé sur la côte Dalmate en Croatie, de 1989 à 2017 couvrant presque trente années de tragédie familiale et politique.
Coup de projecteur sur Misto, petite bourgade de pêcheurs.
Le roman commence en 1989, année de la chute du mur de Berlin et de la disparition de Silva Vela, 17 ans, après la fête des pêcheurs. L’histoire s’articule autour de ces deux grands bouleversements et de leurs conséquences sur les personnages : La famille (Sa mère, son père, son frère jumeau), les proches, les habitants, le policier communiste …
C’est bientôt la fin du communisme et la guerre entre serbes et croates. L’enquête enlisée, la vie continue tant bien que mal à Misto tandis que Silva « … est restée figée dans cette période de la vie comme un fossile qu’on a arraché à la banquise. »
Silva a-t-elle disparu de son plein gré ?
C’est la première fois que je lis un roman noir croate : Immersif avec force et détails, au rythme lent, sans exagération, instructif et dénonçant clairement la corruption. Tragique !

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.