J'ai lu,  PAL/Librairie

Dans les angles morts d’Élisabeth Brundage

Silencieuse, la tête dans les étoiles..

Mon avis:
Un très beau roman acheté en librairie.
Chosen, Campagne New-Yorkaise, fin des années 70. Le crime d’une mère de famille et épouse dans une maison isolée est le point de départ du roman. Des années plus tôt, le couple Hale s’était suicidé dans l’habitation maudite. Mise aux enchères, elle avait été rachetée par les Clare. Deux histoires dramatiques entremêlées où les fantômes du passé côtoient les démons du présent.

« Sous ces étoiles, il y a tout un monde de monstres évoluant en silence. » Hermann Melville. (Épitaphe)

Dans les angles morts d’Élisabeth Brundage explore la vie de couple, le mariage, la dangerosité humaine, le poids de l’éducation, les règles de société, le solitude, la détresse, le mensonge. Il révèle la véritable nature des personnages à force de détails de points de vue, d’intuitions et ressentis, entre passé et présent. Elle ne vous lâche pas les neurones, Élisabeth Brundage, la tension psychologique qui monte, qui monte ! J’ai adoré !

Les gens ordinaires abritent en eux des démons.

Pour lecteurs férus de profils psychologiques complexes, soucieux des détails et appréciant de prendre leur temps, tout comme l’autrice a pris le temps d’installer son histoire. J’ai beaucoup aimé ce roman et me suis sentie très proche de ces femmes. Leur détresse me hantera longtemps… 👻💔
« Elle avait la beauté indécise d’une fleur du bord de la route. »
Une belle lecture aux Éditions de La Table ronde, dans la collection Quai Voltaire, traduit par Cécile Arnaud. 528 pages.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.