Coup de coeur,  Coup de soleil noir,  J'ai lu,  PAL/Librairie

Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara

Temps de lecture: Huit jours.

Quatrième de couverture:
Épopée romanesque d’une incroyable intensité, chronique poignante de l’amitié masculine contemporaine, Une vie comme les autres interroge de manière saisissante nos dispositions à l’empathie et l’endurance de chacun à la souffrance, la sienne propre comme celle d’autrui.
On y suit sur quelques dizaines d’années quatre amis de fac venus conquérir New York. Willem, l’acteur à la beauté ravageuse et ami indéfectible, JB, l’artiste peintre aussi ambitieux et talentueux qu’il peut être cruel, Malcolm, l’architecte qui attend son heure dans un prestigieux cabinet new-yorkais, et surtout Jude, le plus mystérieux d’entre eux. Au fil des années, il s’affirme comme le soleil noir de leur quatuor, celui autour duquel les relations s’approfondissent et se compliquent, cependant que leurs vies professionnelles et sociales prennent de l’ampleur.
Révélant ici son immense talent de styliste Hanya Yanagihara redonne, avec ce texte, un souffle inattendu au grand roman épique américain.

Coup de soleil noir:
Voici un grand roman étranger que j’avais acheté en librairie à sa sortie et que j’ai terminé hier soir : Une vie comme les autres de Hanya Yanagihara aux Éditions Buchet Chastel, traduit par Emmanuelle Ertel.
Quatre personnages principaux que sont Jude, Malcom, JB et Willem au fil des mots, le coeur au bord des lèvres, aux États-Unis. On suit leur Amitié avec un grand A, leurs prises de conscience et interrogations nombreuses et détaillées sur l’identité raciale et sexuelle, le bonheur, la famille, le travail, la société, le deuil, la souffrance, le sexe…Des thèmes forts auxquels s’en ajoutent d’autres plus tabous, plus douloureux encore. Un roman très dur. Alors il faut être prêt(e) à encaisser ces vies, comme certains personnages en sont capables, avec courage. Il faut aussi être prêt(e) à accompagner Jude, personnage vulnérable et secret dont l’autrice va révéler petit à petit le destin, une vie pas tout à fait comme nous autres, pas tout à fait comme celle de Malcom, Willem et JB. Comment réagirions-nous à leur place ? Conquise, je le conseille si vous aimez les romans coup de poing très sombres dont on guette la moindre lueur d’espoir, les personnages masculins complexes d’une profondeur psychologique bouleversante, révoltante, imprévisible. Il faut aimer s’attarder sur les détails du récit dans le quotidien de cette bande d’amis et prendre son temps. Il m’a fallut huit jours pour venir à bout des 960 pages.
« L’amitié comprenait d’être témoin du lent écoulement des malheurs d’un autre, ainsi que de longues périodes d’ennui, et d’occasionnels triomphes. Elle consistait à se sentir déprimé en compagnie de cette même personne. »

J’ai adoré !

🖤🖤🖤🖤

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.