J'ai lu,  PAL/Librairie

La joie de vivre de Thomas Bartherote

Quatième de couverture:
« Un homme se lève et sort acheter du pain. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Vraiment ? Sauf que pour le héros de cette histoire, il est des trottoirs plus effrayants à franchir que des falaises, des péquins et des quidams plus terrifiants à croiser que des monstres. Rongée par ces questionnements incessants, sa vie quotidienne est une descente aux enfers. II est possible que le narrateur de cette Joie de vivre soit fou. Il est encore plus probable qu’il soit notre reflet anonyme perdu dans la modernité, dans la ville, dans la boulangerie avec quelques pièces à la main comme un couteau pour survivre.
Thomas Bartherote a 33 ans.Il est journaliste et vit dans le Sud-Ouest de la France. La joie de vivre est son premier roman. »

Mon histoire avec ce roman:
Depuis un peu plus d’un an, je suis régulièrement les nouvelles parutions des Éditions Le serpent à plumes. Sur leur site internet, c’est La joie de vivre de Thomas Bartherote qui retient mon attention. Une quatrième de couverture intrigante, la chouette chronique du capharnaüm éclairé et le hasard en librairie Lyonnaise 👌… Le geste qui suit, sauve qui peut le roman sous le bras pressée de rentrer chez moi pour le lire.

☀️Let’s read !☀️

« Des stigmates de tronçonneuse sur le coeur, et de la joie de vivre sur les lèvres. »

Mon ressenti :
D’entrée, je suis saisie par l’atmosphère étrange et inhabituelle du roman de Thomas Bartherote. Vient l’heure du repas, la rencontre avec des mots qui suffoquent. Verre de rosé. Moi assise, je me cramponne à ma chaise. Le narrateur, lui, rampe, rebondit, grogne, défonce des portes, question de survie. Qui est-il ? J’ai du mal à l’identifier. Animal terrifié, terrifiant ? Machine ? Monstre ? Nouveau-né ? Comment appréhende-t-il le monde extérieur ?

Trop de l’autre, ça nous tuerait. On le sait. Alors on se prépare pour effleurer, passer rapidement, en baissant les yeux tout aussi rapidement.

Au jardin, l’ambiance est encore sereine. Je reste cramponnée à mon siège et à ma lecture. C’est sauvage, surprenant, insensé, organique. La régalade ce bouquin ? Tantôt jubilatoire, tantôt émouvant, tantôt indéchiffrable. C’est tout un monde à réinventer, un corps à transformer. Corps réel, corps fantasmé. Déroutant. Certains passages plus que d’autres m’ont marquée et laissent leur empreinte. La fin ? Ne rien dévoiler !
Une lecture expérimentale, curieuse, folle, parfois éprouvante qui ouvre des portes et que je ne suis pas prête d’oublier ! Intéressante lue à voix haute.
Aux Éditions Le serpent à plumes. 😊🌲🐍

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *