J'ai lu,  PAL/Librairie

La nuit des béguines d’Aline Kiner

Un de mes derniers achats en librairie, La nuit des Béguines d’Aline Kiner, un roman historique Français, les femmes à l’honneur.

Mon avis:
Le Moyen-âge décrit du côté des femmes pieuses appelées béguines, à Paris. Femmes guérisseuses, femmes laïques, femmes instruites, femmes mendiantes, femmes prédicatrices. Veuves, célibataires. Regardez-les qui soignent, se protègent les unes les autres, prient, cultivent la terre, accompagnent, élèvent, mettent au monde un enfant, des idées, travaillent la soie.
Le grand béguinage de Paris a été créé par Saint Louis en 1264. Mais « toutes les béguines n’ont pas la chance – ou ne font pas le choix – d’être accueillies dans de grandes institutions comme celles de Paris. Beaucoup habitent à plusieures dans de petites maisons, au coeur des cités, et travaillent. D’autres préfèrent mener leur existence seules. Certaines même qu’on qualifie de béguines errantes, pratiquent la mendicité et prêchent dans les rues. » C’est leur propre choix.
Leur mode vie : Subversif ?! Qui les protège ? Qui les condamne ?
Sur une période d’environ quatre ans, leur destin va lentement s’assombrir. La mort sur le bûcher de Marguerite Porete dès le début du roman donne le ton. Marguerite Porete, personnage réel, mystique et poétesse, insoumise sinon à Dieu, condamnée par les hommes parce que libre !?

« Marguerite n’a pas été suppliciée pour perversion. Ne l’oublie jamais. Elle est la première femme à avoir été brûlée pour un livre. »

Ce livre coupable s’intitule Le miroir des âmes simples anéanties. Pourquoi ? Qu’est-il devenu ? Découverte des quotidiens réels et fictifs d’Ysabel la guérisseuse, Maheut la rousse, Ade la pacificatrice, Agnès, Perrenelle la chanevacière et maîtresse du grand béguinage, Jeanne Le Faut la protectrice… dans un Paris très vivant et dangereux ! J’ai aimé ressentir l’énergie bienfaisante et solide d’Ysabel, la voir préparer des remèdes à base de simples, de cristaux. (des lectures à me conseiller avec ce genre de personnage ?). Quelle notre véritable mission sur cette Terre ?
Une lecture instructive et agréable à lire qui donne envie d’en savoir plus sur les béguines, de visiter un béguinage, qui se lut tranquillement. Un roman appliqué. J’ai mis six jours à le lire car j’avais besoin de prendre mon temps, de m’évader souvent en pensées. Aux Éditions Liana Levi.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *