PAL/Librairie

Miss Islande d’Audur Ava Olafsdottir

« Je suis tombée par hasard sur un nid d’aigle quand j’étais enceinte de toi, à cinq mois de grossesse, un creux de deux mètres tapissé de roseaux des sables au bord de la falaise, près de la rivière. Deux aiglons dodus s’y blotissaient, j’étais seule, l’aigle tournoyait au-dessus et de son nid, il battait violemment des ailes, dont l’une était déplumée, mais ne m’attaqua pas. Je supposai que c’était la femelle. Elle me suivit tout du long jusqu’à la porte de la maison, une ombre noire au-dessus de ma tête comme un nuage qui passe devant le soleil. J’avais le sentiment que j’attendais un garçon. Je décidai de le baptiser Orn, Aigle… »𝕀𝕟𝕔𝕚𝕡𝕚𝕥.
🍁𝔸𝕧𝕚𝕤 𝕝𝕖𝕔𝕥𝕦𝕣𝕖🍁
🅻🆄🆇 🅼🆄🅽🅳🅸
J’ai lu 𝕄𝕚𝕤𝕤 𝕀𝕤𝕝𝕒𝕟𝕕𝕖 𝕕’𝔸𝕦𝕕𝕦𝕣 𝔸𝕧𝕒 𝕆𝕝𝕒𝕗𝕤𝕕𝕠𝕥𝕥𝕚𝕣, un roman Islandais déniché en librairie. Prix Medicis Étranger 2019. Traduction : Eric Boury.
L’héroïne se nomme Hekla comme le volcan Islandais en sommeil à sa naissance en 1942, en éruption dévastatrice quatre ans plus tard. Hekla et son père assistent au désastre. Superbe et terrifiant !
« Les entrailles de la Terre ne sont pas non plus le royaume de l’immobilité ou de l’inertie, elles recèlent l’élément le plus terrifiant et puissant qui soit : le feu. »
En 1963, Hekla, 21 ans, débarque à Reykjavik chez son meilleur ami Jon John, un beau personnage. Elle retrouve aussi Isey, femme au foyer et amie d’enfance.Tous trois sont confrontés aux mentalités des années soixante de la société patriarcale en Islande et rêvent en plein jour d’une civilisation meilleure « où chacun aurait sa place. »
Racisme, homophobie, sexisme entachent la lumière du monde depuis trop longtemps déjà. Comment trouver sa place dans le monde ?
« Nous sommes tous pareils, des baleines déboussolées et mortellement blessées. »
Alors on se console en lisant ardemment, en écrivant aussi. Les mots ont la capacité d’illuminer nos vies, de nous transformer, de nous apaiser, de « mettre au monde une étoile qui danse » 🌟
J’ai beaucoup aimé le personnage de Jon. Il m’a beaucoup touchée. Comme Hekla, j’avais envie de le prendre dans mes bras, de le rassurer. Leur relation amicale est sincère, réchauffe le coeur, brille dans un ciel pur, point fort du roman pour moi.
Intéressant de par les thèmes qu’il aborde, l’époque, dans un pays magnifique pétri de légendes héroïques, Miss Islande d’Audur Ava Olafsdottir emprisonne un charme étrange, un style particulier inattendu mais je ne suis pas friande des successions de phrases courtes et répétitions de pronoms personnels « je », « il ».
Un roman féministe, émancipateur faisant la part belle à la littérature, la poésie, l’écriture, l’amitié et la liberté d’être différent.🌟
Dans l’ensemble, 𝕌𝕟𝕖 𝕓𝕠𝕟𝕟𝕖 𝕝𝕖𝕔𝕥𝕦𝕣𝕖.🌿

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.