J'ai lu,  RL2019,  Service presse

L’empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich

.Au creux de la vague.
❄️ Une de mes dernières lectures de Décembre 2018 : L’empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich.
Un récit bouleversant en trois parties et plusieures temporalités en alternance, depuis le crime du petit Jeremy jusqu’au procès de Ricky Langley, son meurtrier.
❄️ »J’ai des pensées que je devrais pas avoir.Je crois que j’ai peut-être bien besoin d’aide. » Alexandria a su me happer dans un récit judiciaire, familial et social malaisant mais addictif et instructif. Elle revient sur les jeunes années de Ricky d’une part; sur sa propre vie d’autre part. Petit à petit, le lecteur prend conscience des failles d’un système quel qu’il soit lorsqu’il est soumis à la loi du silence, à la loi du plus fort contre le plus faible. Alors oui, c’est écœurant, révoltant et ça existe, malheureusement. Une lecture documentée qui m’a tenue en haleine deux jours et a suscité des sentiments contradictoires, flous: Empathie et colère. Empathie, puis rejet et dégoût. Compréhension parfois, interrogations souvent. Qui est coupable ? « Qui sait pourquoi le passé transparaît aux moments où il transparaît; qui sait pourquoi un secret devient trop lourd à porter ? »
❄️Un premier livre documenté autour de la peine de mort, de la pédophilie. Pour neurones entraînés.
 » Qu’on me donne de la normalité, c’est ça que je veux. Tout le reste peut partir en flammes. »
J’ai beaucoup aimé L’empreinte d’Alexandria Marzano-Lesnevich. Prix du livre étranger France inter/JDD.
Merci à Sonatine Éditions et à la plate-forme Netgalley pour ce service presse.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.