PAL/Librairie

Les assassins de R. J. Ellory

« Pendant longtemps, John Costello tenta d’oublier ce qu’il s’était passé. Fit semblant, peut-être, que ça n’était jamais arrivé. Le diable se présenta sous la forme d’un homme, enveloppé par l’odeur des chiens. A voir sa tête, on aurait cru qu’un inconnu lui avait donné un billet de 50 dollars dans la rue. Un air surpris. Une sorte d’émerveillement satisfait. John Costello se souvenait d’un bruit d’ailes affolées lorsque les pigeons fuirent la scène. Comme s’ils savaient… »Incipit
Traduit de l’anglais par Clément Baude. Glaçante plongée dans la psychologie des serial killers….
Mon avis :
AVIS LECTURE|
J’ai lu 𝕃𝕖𝕤 𝕒𝕤𝕤𝕒𝕤𝕤𝕚𝕟𝕤 𝕕𝕖 ℝ.𝕁. 𝔼𝕝𝕝𝕠𝕣𝕪, traduit de l’anglais par Clément Baude. Une plongée en abîme dans la logique des tueurs en série, de ceux qui les traquent ou en réchappent, entre fiction et faits réels. Où le rationnel côtoie l’irrationnel monstrueux, obsédant. Une enquête hors norme et terrifiante car « toute personne est suspecte tant que son innocence n’est pas prouvée. »
J’ai apprécié le contraste entre la froideur, la logique des crimes et la psychologie de l’enquêteur Irving, détaillée physiquement, « paquet de nerfs en feu au fond du ventre. »🖤 Je me suis raccrochée à lui. Comme lui, l’émotion m’a clouée au sol. Cela ne sert à rien de comprendre l’irrationnel de façon rationnelle. S’attendre à pire ? (Prendre des vacances, adopter un chien pour tenir tête au monstres. 😁) Nos déprimes accordées, j’ai beaucoup aimé ce bouquin. Je ne m’attendais pas à cette résolution, elle m’a surprise, comme la vie peut nous suprendre et nous rappeller l’importance de laisser de côté nos certitudes.
« Nietzche disait que quiconque se battait contre des monstres devait prendre garde à ne pas en devenir un lui-même. Il disait que celui qui scrutait trop longtemps l’abîme était aussi scruté par l’abîme. »😱
J’avais adoré Seul le silence, j’ ai beaucoup aimé Les assassins. Alors, regarder l’abîme, à quel prix ?
Glaçant car cela parle de pulsions non discultables, non négociables…et c’est très bien écrit…noir sur blanc, sans couleur, sans espoir même s’il est cité dans le livre, en toute logique. Si le thème des tueurs en série vous intéresse, ce livre pourrait vous plaire : Une enquête s’appuyant sur des faits divers réels, documentée, détaillée, psychologique. Très bon cru battant le chaud, le froid. 🍷

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *