Premier roman,  Une très bonne lecture !

Aux objets tu peux te confier de Jeanne Borensztajn

« Vous n’avez pas l’air surpris. Vous et moi ne pouvons pas faire semblant de croire au hasard. »

░A░u░x░ ░o░b░j░e░t░s░ ░t░u░ ░p░e░u░x░ ░t░e░ ░c░o░n░f░i░e░r░

De Jeanne Borensztajn, aux Éditions Dynastes, de fabrication artisanale.
Parce que j’ai envie de découvrir une autre de leurs parutions, après « Tout peut faire cendre » de Pola Martinez.

« Je me répète la comptine : taire quand on n’a rien à dire, ne faire que le nécessaire, être indifférent ou partir. »

120 pages.

Bonsoir les amis,
Quelle bonne surprise ce premier roman, lu d’une traite !! J’ai été captivée par son univers dystopique, son personnage principal et narrateur appelé Tom. Il m’a touchée par rapport à son lien très particulier avec Mara, ses luttes, amusée aussi, surtout lorsqu’il se rebelle à sa manière, qu’il affirme son individualité et sa différence.
Le monde dans lequel il semble captif, celui du travail, est un monde prévisible, terriblement ennuyeux, triste et dangereux pour les hommes comme lui. Son binôme, appelé Arman, se charge de le rappeler à l’ordre, Il est l’opposé de Tom et toujours sur son dos, ardent défenseur de la morale dominante, brutal.
Un étrange gardien maître des lieux possèderait toutes les clefs des portes de l’immeuble prison. Derrière celle de Tom, une petite pièce dans laquelle il s’isole, imagine ses meilleurs moments, décalés et par conséquent coupables.
J’ai aimé suivre sa révolution malgré les contraintes, ses stratégies nocturnes, ses aveux, ses critiques, ses rêves et son attention particulière portée aux objets auxquels il peut se confier en silence. Ces passages sont mes préférés, le titre du roman prenant alors tout son sens. On découvre un monde plus serein que l’on souhaiterait ne plus jamais quitter dans ce contexte. On prend conscience de la particularité de cet homme solitaire et finalement attachant.

« Fier d’être objet parmi les objets
important joli utile. »

Une invitation à ralentir loin du tohu-bohu ambient, prendre le temps, se retirer, s’isoler, réfléchir en silence, chérir nos petites révolutions, préserver nos rêves pour ne pas devenir fou, résister, prendre soin de soi.
Pertinent, insolite du début à la fin, j’ai beaucoup aimé. A découvrir !! 👏

Chaleureux remerciements à Jeanne Borensztajn pour nos échanges à propos de son roman.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.