RL2021,  Service presse

Nous sommes les chasseurs de Jérémy Fel

« Leurs voix me font ouvrir les yeux, et à regret quitter ce rêve dans lequel je me promenais le long de la grève avec Renata, ma tendre amie d’enfance.

J’avais profité de la quiétude de ce milieu d’après-midi pour m’assoupir dans le jardin, à l’ombre des arbres de feu que Clemente y a plantés il y a huit ans. Au-dessus de moi piaillent des conures dont j’entrevois parfois les petits corps verts et rouges frétiller entre les branches. Dans mon dos vrombissent les machines à linge qui tournent dans la remise et ont si parfaitement rythmé mon sommeil… » Incipit.

Bonjour les captifs,

« Et bientôt, nous allons fouttre en l’air ce putain de monde. »

N░o░u░s ░s░o░m░m░e░s░ ░l░e░s░ ░c░h░a░s░s░e░u░r░s░
De Jérémy Fel

Roman promesse dédié à son frère jumeau, à sa mère, « ensemble dans une autre vie de papier comme j’aimerais qu’ils le soient dans un ailleurs paisible. »

Histoires effrayantes à plusieurs personnages plus ou moins reliés, rappelant le format nouvelles, aspirant le lecteur entre rêve et réalité, cauchemard et cruauté, les frontières entre vivants et aliens très poreuses.

La peur. La peur panique.

Connaissez-vous le wendigo ? Créature cannibale déjà évoquée dans « Les loups à leur porte. » Vous a-t-il manqué ? Ça va saigner !
On retrouve Damien toujours aussi perturbé. Il rencontrera Gabriel : Deux personnages impitoyables dont je me souviendrai longtemps, qu’on aimerait pouvoir soumettre car devenus bêtes sauvages trop dangereuses pour vivre en société, du moins dans la société telle qu’elle est. Mal à l’aise sera le lecteur à l’idée qu’ils représentent une part de chacun de nous. Part de violence, de colère, de pulsions sauvages à libérer.
Vengeance des revenants également, notamment à travers le personnage passionnant de Karl, une grande part de fantastique sans temps mort mais avec cadavres.
Rencontrez les pires crapules des dictatures, des tueurs en série tel le « vampire de Düsseldorf »…
J’ai adoré les passages sur la solitude de ceux qui savent, ceux qui résistent et se retrouvent décalés par rapport aux autres, vivant dans la peur, les origines de Gabriel.
La plupart du temps, les faits graves sont décrits du point de vue du psychopathe, la souffrance de la victime est secondaire ! A une exception près qui m’a retournée mais chut.
L’humanité mérite-t-elle d’être sauvée? L’humanité, une espèce à décimer ? Retourner vivre avec les loups ? Se réfugier dans les réalités virtuelles, dans un manoir, dans ses rêves, la magie, la sorcellerie, le cinéma ?
Redoutable critique d’un monde voué à sa perte, également touchant par la part d’éléments personnels de la vie de son auteur. Je l’ai dévoré !! Bravo Jérémy Fel👏
A lire reclus tel le personnage de Ambre, en écoutant Jeff Buckley.
En librairie le 06 Octobre, aujourd’hui.

Merci Alain Deroudilhe des Editions Rivages pour votre confiance.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.