Service presse

La maison du commandant de Valerio Varesi

« La Bassa est une terre de visions et de monstres. »

Traduit de l’Italien par Florence Rigollet

« En ce début d’après-midi, dans la lumière citrine d’une bassa hésitant entre brume et soleil, le commissaire Soneri eut l’honnêteté de reconnaître qu’il n’était qu’un planqué. On l’avait chargé d’aller fouiller les chemins de halage le long du Pô, sur ordre d’un substitut du procureur, convaincu que des armes circulaient parmi des groupes de pêcheurs de silure, des anciens militaires slovaques et hongrois…  » Incipit.

░R░o░m░a░n░ ░n░o░i░r░ ░R░o░m░a░n░░p░o░l░i░c░i░e░r░

Sixième enquête du commissaire Soneri en Italie du Nord, dans les plaines du Pô, j’en ressors trempée de paysages fascinants entre brumes et soleil.

Un fleuve gémissant de secrets, grondant dans l’obscurité comme un écho inquiétant à la parole des hommes hantés par un sombre passé lié au fascisme.

Révoltés ou résignés, les personnages suivants sont passionnants : Angela avocate et maîtresse de Soneri, le commissaire Soneri amateur de bon vin, Lumen l’ancien cantonnier ne sortant que la nuit, l’ami Nocio fier pêcheur amateur d’opéra de Giuseppe Verdi.

Les dialogues sont nombreux et savoureux, politiquement incorrects : Humour, réparties, expressions, empathie, motivations, cynisme, amertume…Pertinence! Cerise sur le gâteau, certaines scènes réjouissantes très drôles, comme celle des bouteilles de Fortana dans l’alfa de Soneri : Ça valse! 🙂

La loi du fleuve…
Le destin des hommes…

Soneri enquête sur le terrain, les pieds dans la boue. Son profil s’étoffe au fil du roman révèlant un homme Intuitif en proie au doute, dont les valeurs se heurtent à l’exercice de son métier, ne tenant jamais rien pour acquis, souvent fragilisé, de « nature anarchiste tant dans la vie que dans ses enquêtes, encline au vagabondage. »

« Ce n’était pas lui qui décidait des destinations, les misères humaines s’en chargeaient. Et elles semblaient inépuisables. »

Deux cadavres, celui d’un jeune Hongrois (racisme ?) et celui d’un commandant, ancien partisan oublié de tous dans la région ?
Peut-on survivre à l’indifférence, à la solitude ?
A la corruption ? A la colère ?

Une enquête policière immersive pour âmes fugitives, lecteurs révoltés, angoissés, amis de paysages Italiens désolés, abandonnés, sublimes et menaçants; questionnant la loi, les autorités, le salut de notre âme, notre impuissance et cette sensation de vide que nous pouvons ressentir dans nos vies.

« Je me demande quel genre de loi je m’évertue à prôner. Et si ça a du sens… »

Engagé, passionnant, mélancolique, une réussite !
En librairie le 06 Mai.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.