J'ai lu,  PAL/Librairie

L’hiver dernier je me suis séparé de toi de Nakamura Fuminori

Jouer à la poupée ?
Troisième roman de Nakamura Fuminori paru chez les Éditions Picquier, L’hiver dernier, je me suis séparé de toi est un roman noir Japonais, dans lequel un journaliste rencontre Yûdai Kiharazaka, artiste photographe condamné à mort pour avoir immolé deux jeunes femmes. La narration est précise teintée d’érotisme et de mort autour de l’art. Les chapitres sont courts. Perversion à la Japonaise, épurée. L’auteur questionne autour de l’art et du crime, de l’identité, de la violence, du sexe, de la vengeance, de l’amour, du désir, sur notre façon d’être au monde. Oui, c’est tordu dans le style. Une bonne lecture pour finir le mois de Septembre imparfait, froide, factuelle, laissant peu de place aux sentiments. On a froid une fois le livre refermé.
Quelle est notre vraie nature ?
Ma photographie a des tons de bleus mais ellle plutôt noire en réalité.
« C’est bien vous qui les avez tuées… n’est-ce pas ?
Malgré mon affirmation, l’homme reste de marbre. Dans son survêtement noir, il se tient avachi, comme vautré sur sa chaise. Sans la plaque de plexiglas transparent entre nous, ressentirais-je de la peur ? Il a les joues creuses, les yeux légèrement enfoncés dans les orbites.
Cela m’intrigue depuis le début… Pourquoi, après avoir tué Akiko… avez-vous…
Pas si vite.
L’homme intervient. Son visage est toujours vide d’expression. Il ne semble ni triste, ni en colère. Il est simplement fatigué. Voilà longtemps qu’il est épuisé.
Et si, au contraire, c’était moi qui l’interrogeais ?…  » #incipit

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *