• Une chouette lecture !

    Pantruche de Fernand Trignol

    Je suis né à Neuilly-sur-Marne le 20 Juillet 1896. Mon dab était secrétaire de mairie. Il gagnait cinq à six cents francs par mois, sans compter les suppléments. Grâce aux asiles de Ville-Évrard et de Maison-Blanche, tous les jours deux ou trois nières la glissaient…  » Incipit. « Ce livre – parfois déglingué – représente, par son charme et ses qualités objectives, tout ce que nous défendons. Cela tient en un mot : le style. » Les Lapidaires. PANTRUCHE Ou les Mémoires d’un truand 208 pages 🍷 Première parution:1946 Préface de Jean Gabin Exhumé par @leslapidaires « L’argot, c’est le verbe devenu forçat. »…

  • RL2022

    Par une nuit claire de Kim Yi-sak

    « Par une nuit d’hiver, où le clair de lune traversait les ténèbres et se déversait sur la terre, les tambours annonçant la première veille résonnèrent depuis le Seoungwan, situé à l’intérieur du palais royal. » Incipit 𝗣𝗮𝗿 𝘂𝗻𝗲 𝗻𝘂𝗶𝘁 𝗰𝗹𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗱𝗲…

  • Non classé

    Celui qui revient de Han Kang

    Traduit de coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batillot220 pagesLe Serpent à plumesRelecture « On dirait qu’il va pleuvoir, murmures-tu. Que faire s’il pleuvait vraiment ? Tu fixes de tes yeux mi-clos les ginkgos qui se dressent devant la préfecture. Comme…

  • Photographies

    Papy géant

    Géant les pieds dans la boue. Son corps s’étire. Ses yeux caressent les étoiles. La vie comme celle de Papy dans Traversée de l’été de Jeong You-jeong

  • Service presse

    Traversée de l’été

    « Même quand nos pieds foulent une route boueuse, nos yeux doivent caresser les étoiles. » 𝕋𝕣𝕒𝕧𝕖𝕣𝕤é𝕖 𝕕𝕖 𝕝’é𝕥é 𝕕𝕖 𝕁𝕖𝕠𝕟𝕘 𝕐𝕠𝕦-𝕛𝕖𝕠𝕟𝕘Traduit du coréen par Kyungran Choi et Bessora350 pages𝗖𝗼𝗹𝗹𝗲𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗝𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀𝘀𝗲Matin Calme Polar « Je me souviens du ciel, à midi, le 14…