• PAL/Librairie

    Pars, le vent se lève de Han Kang

    Traduit du Coréen par LEE Tae-yeon et Geneviève ROUX-FAUCARD « Les dalles du trottoir étaient grises de gel et je ne cessais de glisser sur mes vieux talons usés. Pour garder l’équilibre, je sortis les mains des poches de mon manteau.…

  • PAL/Librairie

    Nés de la nuit de Caroline Audibert

    Aux Éditions Plon, collection « Terre Humaine ». « La naissance est aussi déchirante que la mort. Une fine peau me retient. L’incise légère des crocs sépare mon être de son ultime enveloppe. Je tombe sans fin, saisi d’effroi, étrangement lourd et solitaire.…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    L’ile des chamanes de Kim Jay

    Thriller Coréen. Traduit du Coréen par Choe Ae-young et Jean Bellemin-Noël. « Les quatre murs de la salle d’interrogatoire sont peints en blanc. Il n’y a rien d’autre dans la pièce qu’une table d’une surface d’environ un mètre carré avec deux…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    Porc braisé d’An Yu

    Traduit de l’anglais (Chine) par Carine Chichereau, aux Éditions Delcourt. « Le foulard orange de Jia Jia glissa sur son épaule et tomba dans la baignoire. En sombrant, il prit une nuance plus foncée, et vint se poser sur la tête…

  • Coup de coeur,  PAL/Librairie

    Je suis la bête d’Andrea Donaera

    ░J░e░ ░s░u░i░s░ ░l░a░ ░b░ê░t░e░. ░A░n░d░r░e░a░ ░D░o░n░a░e░r░a░ Traduit de l’Italien par Lisa Caillat, édité chez les Editions Cambourakis. ((¯°·..• Coup de coeur •..·°¯)) Énorme coup de coeur pour ce roman talentueux se rapprochant du roman noir. Mamma mia, bravo @andreadonaera. 🖤…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    Seoul Copycat de Lee jong-kwan

    « Clic. La lumière s’alluma. Ses yeux s’ouvrirent tout seuls. Ils ne voyaient rien. Avait-on éteint la lumière ou l’avait-on allumée ? L’homme l’ignorait. Devant lui, il n’y avait que du noir. Une obscurité absolue où ne filtrait aucune lumière. Un…

  • PAL/Librairie

    L’ombre d’une vie de Asada Jirô

    « Avec la tombée du jour surgit la neige. D’épais flocons descendant avec lourdeur, dans une chute sans fioriture. Pulvérisé au contact du pare-brise et sitôt disparu sous le coup de balai de l’essui-glace, un pétale lui fit l’effet d’une petite…

  • Coup de coeur,  PAL/Librairie

    Un funambule sur le sable de Gilles Marchand

    Bonjour, « Que les camarades me trouvent bizarre, je le comprenais d’autant mieux qu’eux-mêmes me semblaient bizarres. Comment pouvait-on vivre sans violon dans la tête ? » J’ai lu 𝕌𝕟 𝕗𝕦𝕟𝕒𝕞𝕓𝕦𝕝𝕖 𝕤𝕦𝕣 𝕝𝕖 𝕤𝕒𝕓𝕝𝕖 𝕕𝕖 𝔾𝕚𝕝𝕝𝕖𝕤 𝕄𝕒𝕣𝕔𝕙𝕒𝕟𝕕 aux Éditions aux forges de…

  • J'ai lu,  PAL/Librairie

    La mort selon Turner de Tim Willocks

    « 𝔹𝕒𝕝𝕒𝕚𝕤𝕖 𝕠𝕦 𝕞𝕠𝕣𝕥. » « La vision de Turner était pleine de petits points, floue par moments, ses globes oculaires trop petits pour leurs orbites. Un battement sourd martelait son crâne, remplacé par une douleur soudaine quand les pneus rencontraient une bosse.…