Service presse

La mécanique du pire de Marco Pianelli

« Le trajet n’avait pas de fin. Mais cette fois, au moins, il était assis. Il se serait même laissé aller à parler de confort. Même dans ce bus d’un autre siècle avec des banquettes à la moleskine craquelée, et sans climatisation. » Incipit.
264 pages
Jigal Polar Éditions

Merci à Marco Pianelli pour sa proposition de service de presse. Je suis ravie d’avoir découvert son univers corsé et mélancolique.

__Un polar musclé et attachant, sans longueurs, à la rencontre de Mano Lander, ancien soldat en route pour Paris, de Marie, jeune femme veuve, et de ses enfants, Mathias et Émilie. Le destin les réunit afin de découvrir toute la vérité sur le suicide de Lucas, le patriarche. Comme mise en bouche, un chouette premier chapitre dans le Puy-de-Dôme, nocturne mélancolique et inquiétant pour une femme en panne de voiture. Lander à la rescousse, Marie sur ses gardes. Leur rencontre va bouleverser leurs vies respectives.

« On the highway to Hell »

« Une équipe, une meute avec un chef au pouvoir absolu et des seconds prêts à tout. »
Direction Paris, ses gangs mafieux et la tristement célèbre BAC 96. Rusé, diablement intuitif et rompu au combat physique et psychologique, Lander n’a pas son pareil pour terrasser ses adversaires. Lorsque son bras vengeur s’abat sur le lâche corrompu, c’est un régal dont les détails raviront les amateurs de combats et de justice !! La mécanique de leur pire ennemi, rien ne l’arrêtera. Elle mesure 1,87 mètres et pèse près de 100 kilos.
« K.O respiratoire et pire si affinités. »
Ce polar se lit comme une partie de poker affolante pendant laquelle le lecteur découvre un monde interlope bien rôdé, complexe, dangereux ! Quête de justice et de vérité, ponctuée de réminiscences du passé, de profonds questionnements sur le lien affectif, la vie à deux, la vie de famille, l’absence d’un père, d’un homme dans sa vie, le vide laissé par l’absent, les retrouvailles, la liberté !
Une plume immersive dessinant les contours d’une personnalité masculine forte, au secours d’une petite famille, mais redoutable pour ses ennemis. Tous les personnages sont intéressants mais Mano Lander est le plus charismatique. On oublie pas un héro de sa trempe. Marie et ses enfants en savent quelque chose. J’aurais été beaucoup plus méfiante qu’elle personnellement, davantage comme Josette…

Décontracté dans le style, agréable à lire et efficace comme un coup de pied fouetté dans la fourmilière! J’ai beaucoup aimé ce polar, embarquée dans des aller-retours infernaux, et le conseillerai volontiers aux amateurs du genre. Ça tabasse de l’entrée au dessert, un régal, ahahah !!
À découvrir. Bravo ! 👍
.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.