J'ai lu,  Premier roman,  Service presse

Personne n’a oublié de Stéphanie Exbrayat

Stéphanie Exbrayat m’avait proposée de lire son premier roman paru en poche le 13 Juin aux Éditions De Borée. La quatrième de couverture annonçait un roman entre thriller et suspense psychologique donc je n’ai pas hésité.

Mon ressenti:
D’entrée, la douleur et la solitude d’une mère dans un cimetière. Elle nettoie une tombe, celle de son petit « Samou » retrouvé mort tel un « pantin cassé. » Elle s’appele Colette. Anéantie, le coeur brisé, elle est tout d’abord hospitalisée. Sa petite voix intérieure déjà murmure…
« Son inctinct maternel, encore vivant, lui hurlait de découvrir ce qui était arrivé. »
Portée par son amour pour son fils et la promesse faite de trouver ce qui lui est arrivé, Colette va devoir confronter ses pressentiments, ses souvenirs à la réalité des faits, aux zones d’ombre d’un petit village du Morvan, à l’histoire passé, et surtout à François, son mari. La douleur, la violence, la culpabilité, le secret, la condition de la femme dans les années 60 sont au cœur de ce roman psychologique lourd de conséquences.
Une enquête personnelle sans filtre jusqu’à la vérité. Quand on perd son petit garçon tragiquement, qu’on se sent mort à l’intérieur, seul le lien d’amour et invisible reste vivant. On s’y attache, on le chérit plus que tout. Colette s’accroche à ce lien, suspendue au-dessus du vide qu’est devenu sa vie cauchemardesque. Entre vie et mort, comment reprendre goût à la vie ? Colette saura-t-elle guérir du chagrin et du malheur ? Et surtout, qu’est-il arrivé à Sam ?
Un roman en trois parties, une double narration en alternance, dont celle de Colette, à la première personne; ses notes secrètes partagées avec nous. De cette intimité naît une empathie forte. Personnellement, j’adore ce genre de narrations dans les romans psychologiques.
« La culpabilité, Colette, c’est un mal pernicieux qui peut nous ronger de l’intérieur, aussi sûrement qu’une maladie. Toi seule peut la combattre. »
Jusqu’où ira-t-elle pour honorer la promesse faite à son « Samou »?
Un premier roman sensible, émouvant, à découvrir. Paru le 13/06/2019 chez Les Editions De Borée. Stéphanie, merci pour les partages sur instagram et pour ce bon moment de lecture.

Stéphanie, « romancière et chanteuse de salle de bains » comme elle l’indique sur son profil instagram ici.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.