J'ai lu,  PAL/Brocante

La nostalgie de l’ange d’Alice Sebold

Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l’âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.

Lecture achevée entre ciel et terre ! Bouleversant !
Un récit sur le deuil difficile de toute une famille tandis qu’on enquête pour retrouver le meurtrier de la jeune Susie. Pour l’adolescente âgée de quatorze ans, il est difficile de quitter  la Terre et ses proches. Pourquoi elle ? Pourquoi « l’horreur sur Terre…comme une fleur au soleil » ? Entre passé et présent, Susie observe ses proches, son assassin et raconte. Un roman Sur l’acceptation de sa propre mort, l’injustice, la perte de l’innocence, le deuil, la relation de l’âme avec les proches, la communication entre morts et vivants, le regret, la douleur… Une ambiance poétique et triste. La rencontre extraordinaire entre Susie Salmon et Ruth Connors la nuit du 6 Décembre 1973 est à la fois magique et dur à encaisser. J’ai beaucoup aimé le roman très triste ainsi que le film adapté.

« […] nous étions nées pour nous tenir compagnie. Deux filles étranges qui s’étaient découvertes de la façon la plus bizarre qui soit, dans le frémissement produit par mon passage. »

à la fois magique et dur à encaisser.
Bonne journée

« Ton premier baiser, c’est le destin qui frappe à ta porte. » Grand-Maman Lynn

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *