• J'ai lu

    Déneiger le ciel d’André Bucher

    ░D░é░n░e░i░g░e░r░ ░l░e░ ░c░i░e░l░d’André Bucher. 146 pages. Au format poche des Éditions Sabine Wespieser. Un de mes achats l’année passée en librairie. Prochaine lecture. « DE LA PLUIE FIN NOVEMBRE. Encore de la pluie virant en neige les quinze premiers jours de…

  • Coup de coeur

    S’adapter de Clara Dupont-Monod

    « Dira-t-on un jour l’agilité que développent ceux que la vie malmène, leur talent à trouver chaque fois un équilibre, dira-t-on les funambules que sont les éprouvés ? » S’adapter de Clara Dupont-monod 200 pages. Quel roman magnifique !! Un coup de…

  • Service presse

    Pas la guerre de Sandrine Roudeix

    « Et soudain, son corps chaud contre l’air froid. La cuisse de Franck détachée de la sienne. La bouche de Franck écartée de son cou. Et soudain, le lit vide dans la nuit épaisse. Un souffle glacé… Et soudain, le silence. »…

  • Service presse

    Tout peut faire cendre de Pola Martinez

    « L’odeur du feu est celle de l’aveu. Voici le petit tas de cendres. Je le garde dans le montant de la cheminée, derrière une brique non scellée. » Premier roman de l’autrice. Fabrication artisanale des Editions Dynastes, maison indépendante, un petit…

  • Service presse

    Tréfonds de Tom Clearlake

    « La nuit cédait peu à peu de son obscurité à l’aube quand il s’éveilla. Derrière la fenêtre de sa chambre, des lueurs incertaines se dessinaient sur les contours des toits parisiens. Il prit un moment pour écouter ce que son…

  • RL2021,  RL21,  Service presse

    Je vais ainsi de Hwang Jungeun

    Bonjour les adorables, « Plus on espère, plus on est déçu, plus on souffre. » ░J░e░ ░v░a░i░s░ ░a░i░n░s░i░ ░d░e░ ░H░w░a░n░g░ ░J░u░n░g░e░u░n░ Traduit du coréen par Jeong Eun Jin et Jacques Batilliot. Aux éditions Zoé. Un texte minimaliste inquiétant, dans lequel je ne…

  • RL2021,  Service presse

    Vertèbres de Morgane Caussarieu

    « Ils dérivent dans la tiédeur épaisse. Identiques. Ils entendent le sang qui s’écoule, et cette palpitation sourde, ce rythme si puissant. Ce tambour. Ils s’attirent. Parfois ils se frôlent à peine, parfois ils se touchent. Chair contre chair. Des protubérances…