• Non classé

    Celui qui revient de Han Kang

    Traduit de coréen par Jeong Eun-Jin et Jacques Batillot220 pagesLe Serpent à plumesRelecture « On dirait qu’il va pleuvoir, murmures-tu. Que faire s’il pleuvait vraiment ? Tu fixes de tes yeux mi-clos les ginkgos qui se dressent devant la préfecture. Comme…

  • Photographies

    Papy géant

    Géant les pieds dans la boue. Son corps s’étire. Ses yeux caressent les étoiles. La vie comme celle de Papy dans Traversée de l’été de Jeong You-jeong

  • Service presse

    Traversée de l’été

    « Même quand nos pieds foulent une route boueuse, nos yeux doivent caresser les étoiles. » 𝕋𝕣𝕒𝕧𝕖𝕣𝕤é𝕖 𝕕𝕖 𝕝’é𝕥é 𝕕𝕖 𝕁𝕖𝕠𝕟𝕘 𝕐𝕠𝕦-𝕛𝕖𝕠𝕟𝕘Traduit du coréen par Kyungran Choi et Bessora350 pages𝗖𝗼𝗹𝗹𝗲𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗝𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀𝘀𝗲Matin Calme Polar « Je me souviens du ciel, à midi, le 14…

  • Service presse

    La nuit du hibou de Hye-young Pyun

    304 pages. Traduit du coréen par Lee Tae-yeon et Pascale Roux. Tragique et mystérieux ! Amis lecteurs, amateurs de littérature coréenne, j’ai retrouvé avec plaisir cette auteure coréenne singulière dont j’avais lus et appréciés Le jardin et La loi des…

  • Citation

    Si ce bruit est un cri…

    « Si ce bruit est un cri, un gémissement, un sanglot, aucune âme ne peut rester sourde. Impossible de s’enfuir pour ne plus l’entendre. L’âme a l’oreille plus fine que l’ouïe. » LEE Seung-U 🖤Voyage à Cantant.