PAL/Librairie

Nostalgie de Kanae Minato

« Il ignora mon silence, ma seule résistance, et continua à jacasser. »

░N░o░s░t░a░l░g░i░e░ ░d░e░ ░K░a░n░a░e░ ░M░i░n░a░t░o░

Traduit du Japonais par Alice Hureau.

Kanae Minato est une autrice Japonaise que j’apprécie depuis la lecture de « Expiations : Celles qui voulaient se souvenir. »
L’élégance de sa plume égratigne les âmes douloureuses de ses personnages blessés dont j’apprécie toujours le décalage, les contrastes. Observateurs, introvertis et détestant les convenances, ils se heurtent aux rumeurs, aux secrets, aux non-dits, aux traditions, à la méchanceté….À la bêtise ! Ils ressentent bien souvent de la frustration, de l’humiliation ici sur l’île de Shiratsunajima, ce qui n’est pas bon signe.

Six nouvelles noires dont mes préférées sont « Les fleurs de mandarinier », « Le pays des rêves » et « Le fil de nuages. »
Les retrouvailles seront-elles l’occasion de libérer la parole et d’apaiser les blessures ?
Comment les personnages vivent-ils leur départ de l’île ? Leur retour ?
Kanae dénonce le harcèlement, l’alcoolisme, la manipulation, le poids des traditions..J’ai été sensible à ce que subissent les femmes et les enfants, à leurs confidences, et au destin de cette île attirante pour ses mandariniers et ses plats traditionnels, repoussante pour ses crimes.

Une très bonne lecture.

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.