Service presse

Pas la guerre de Sandrine Roudeix

« Et soudain, son corps chaud contre l’air froid. La cuisse de Franck détachée de la sienne. La bouche de Franck écartée de son cou. Et soudain, le lit vide dans la nuit épaisse. Un souffle glacé…

Et soudain, le silence. » Incipit.

░P░a░s░ ░l░a░ ░g░u░e░r░r░e░ ░d░e░ ░S░a░n░d░r░i░n░e░ ░R░o░u░d░e░i░x░

En librairie depuis le 06 Janvier 2022.

Chaleureux remerciements pour l’envoi de ce roman à Sandrine Roudeix et les Editions Le Passage.

AVIS LECTURE

« Bouffés de trouilles et bardés de boucliers, mais amoureux. »

Une bonne lecture, les amis !
J’ai retrouvé avec plaisir la plume ardente de Sandrine Roudeix, ses petites particularités qui font son charme, ses manques de ponctuation pour plus de liberté, de rythme, d’originalité, ça lui va bien. Dans ce roman contemporain, il est question d’un couple, celui de Franck et Assia, la vingtaine, tous deux habitant chez Franck depuis trois mois et demie. Une nuit, les mots de l’une se heurtent aux silences de l’autre. Franck quitte la chambre laissant Assia désemparée, abandonnée.

« Vivant vibrant palpitant. »

C’est la séparation sous le même toit, l’impossibilité de communiquer et surtout, surtout, la peur et le ras le bol. Un champ de bataille pour coeurs barbelés. De quoi Assia et Franck ont-ils si peur ? Pour cela, il va falloir écouter leurs souffrances, leur passé, leurs différences sociales, leur rencontre, leurs attentes.
Pas la guerre, c’est l’histoire d’une douleur, celle de tomber amoureux(se). C’est quoi aimer ? Avoir peur, c’est aimer ? Avoir honte, c’est aimer ? Un enfer. Beaucoup de questionnements.
C’est le poids des traditions, celui de l’enfant blessé que nous avons été. C’est le besoin de se libérer de la culpabilité.

« Non, maman, ce n’est pas normal d’avoir toujours peur d’être abandonné. »

Une des phrases qui m’a le plus marquée : « Il y a des bataillons de moments perdus dans le silence. »
Mais il n’est jamais trop tard pour remporter des victoires et se rendre compte qu’on est capable de s’aimer et de se le dire.
Un huis-clos à deux voix réaliste en trois parties conquérantes. Passionné, impatient et douloureux comme on l’est à vingt ans. Se lit d’une traite! Bravo Sandrine Roudeix!

Bienvenue sur mon site. Mes lectures: Emprûnts de bibliothèque, achats en librairies indépendantes, brocantes... Partages hebdomadaires Retrouvez-moi aussi sur instagram crayondecouleuvre@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.